Insertion dans mon monde

Les attitudes fondamentales pour réussir à méditer

Bonjour à toi Smile

Contente de te retrouver dans cet article, qui t’expliquera quelles attitudes tu dois adopter quand tu médites, afin que tu puisses tout simplement réussir à cela !Il n’est pas  facile d’acquérir  l’état méditatif, notamment parce que nous avons chacun intégré de fausses croyances par rapport à cette pratique.

La “cause” première ? L’expression française qui lui est accordée : la pleine conscience.  Le mot conscience implique dans l’inconscient collectif une réflexion et une histoire qui sont les fondements de la représentation de notre existence. Hors, méditer n’est pas réfléchir, méditer n’est pas se représenter. Pour mieux le comprendre, je t’invite à lire l’article Mieux se connaître par la méditation, afin de comprendre réellement ce qu’est méditer.

Intégrons à présent notre posture psychologique fondamentale à cette pratique, en reprenant ensemble, pas à pas, les attitudes à adopter vis-à-vis de la méditation.

Le but : ne plus être le jeu de nos émotions, et voir la réalité pour se libérer de ce qui nous fait souffrir.

 

ashley-batz-1298-unsplash

 

SunNe rien attendre de la méditation :

Non non, je ne délire pas, je suis très sérieuse !

Méditer c’est admettre que j’ai un corps, mais que je ne suis pas ce corps. C’est également admettre que j’ai des pensées, mais que je ne suis pas ces pensées. Pour cela, il est nécessaire d’observer mon agitation mentale (réflexions, émotions, pensées) sans la juger, ni essayer de la comprendre, ou sans encore en tirer de conclusion. Le risque serait de récréer des pensées sur ce que nous croyons voir, qui ne seraient qu’en à elles que productions mentales, et qui, par ce fait, ne seraient pas la réalité, ni le vrai soi.

Observer, voir, tout simplement.

Si, avant même de méditer, tu espères être plus serein, moins stressé, moins fatigué, ou si tu as une tout autre attente, alors tu ne seras pas dans la méditation. L’attente même d’un état grâce à la pratique, n’est pas de la méditation.  Elle peut, avec régularité et persévérance, engendrer du calme, une diminution du stress, ou encore un état de sérénité et de bien-être, mais ces états ne sont pas la méditation.

N’attends rien, observe, et c’est alors que la vue opèrera sur la réalité….

 

SunAccepter :

Accepter ses pensées, son agitation mentale. N’essaie pas de contrôler l’intensité et l’inertie de tes vas-et-viens mentaux, regarde-les, accepte leur existence et leur flux. La méditation est une attitude, et non une quête de sérénité. Lutter ne joue en rien dans la perception de la réalité.

 

SunÊtre patient:

La méditation demande de la patience, de la persévérance, de la régularité, du courage et de la confiance.

Attention ne te trompe pas de direction : tu ne deviendras pas plus méditatif si tu fais plus confiance. C’est en devenant plus méditatif que tu feras plus confiance. Pour cela, il faut du temps… As-tu déjà vue la nature se presser pour créer quelque chose ? Non, elle fait, et elle sait comment s’y prendre, c’est tout. Laisse ta nature profonde créer, elle sait elle aussi comment s’y prendre. La notion de temps n’existe pas pour elle.

L’honnêteté envers soi-même est sans aucun doute la chose la plus difficile à réaliser sur le chemin de l’accomplissement de soi. Dhiravamsa

 

Sun Ne pas avoir peur de se retrouver avec soi-même :

Méditer, c’est passer du temps avec soi-même. Comment mieux apprendre à connaître une personne qu’en lui accordant du temps ? C’est exactement la même chose pour soi.

Mais ça fait peur, je le comprends… Moi aussi j’ai longtemps eu peur de me retrouver avec moi-même ! Je n’avais pas une minute à moi, m’imposant des activités superflues pour éviter le tête-à-tête avec mon moi profond et vrai….

Ce tête à tête avec toi-même nécessite d’intégrer que tu n’es pas ce que tu crois être mais ce que tu vois. La réalité n’est pas dans ce que l’on croit, mais dans ce que l’on voit.

T’accorder du temps, oui, mais de façon régulière ! N’aie pas peur du changement que pourrait engendrait ta vue. Il est possible que tu te sois trompé dans ton chemin, mais le réaliser est-il si effrayant que cela ? Tes croyances ne sont pas la réalité, car elles sont le fruit d’émotions et d’histoires subjectives qui ne t’appartiennent pas et qui ne sont pas vraies.

Retrouve-toi, et tu seras plus en paix avec toi-même…. N’est-ce pas ce que tu recherches ?

 

SunVoir, pour se défaire de ses souffrances :

Plus nous voyons (le voir dont je parle dans l’article Mieux se connaître par la méditation) ce qui nous fait mal ou peur, plus nous comprenons nos émotions, et donc plus nous y renoncerons. Comment se défaire de quelque chose si nous le fuyons ?

Sans la “vue”, il est impossible de se libérer de ces processus mentaux. B. Lallement

 

 

La vue est une attitude que l’on adopte avec conscience. Voir permet d’observer notre création de pensées, de peurs, et de souffrances.

Et comment mieux retirer quelque chose qu’en adoptant le processus inverse de sa création ?

As-tu déjà monté un meuble ? Le démonter consiste en les mêmes faits, mais inversés. As-tu déjà rempli une carafe d’eau ? Alors tu sauras comment la vider…

 

La méditation n’est pas à confondre avec la relaxation. Méditer peut engendrer, avec le temps, un état de bien-être et de calme, mais elle n’est pas de la relaxation.

N’aie pas peur, n’attends rien d’elle, lance-toi, et accepte ! Rainbow

 

daniel-mingook-kim-139409-unsplash

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    9
    Partages
  • 9
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *