Insertion dans mon monde

7 actions quotidiennes qui fonctionnent pour cultiver de la joie!

Comme dirait Monsieur Lenoir, la joie ne se commande pas, elle s’invite. En effet, si tu intègres que le bonheur est indépendant des causes extérieures mais dépendant de toi, alors tu cultiveras de la joie. Pour cela, il est nécessaire que tu travaille sur toi-même afin de mieux te connaître  et donc de pouvoir vivre dans un climat favorable à la joie.

“ Il s’agit d’apprendre à reconnaître la multiplicité des sources de joies en soi et de les faire croître. ” Nietzche

Voici donc les 7 attitudes et actions à mettre en place quotidiennement pour cultiver ta joie:

  1. L’attention : La joie est très souvent déclenchée par un expérience sensorielle. Hors dans cette société où tout doit aller vite, nous en oublions nos sens. Être attentif, c’est se laisser habiter par ses sens. La vue, l’odeur, l’ouïe, le toucher nous replacent dans l’ici et le maintenant. Alors reste attentif et observe tes sens lorsque tu te ballades, lorsque tu serres très fort quelqu’un dans tes bras, lorsque tu marches dans la rue… Fais-en l’expérience, et tu verras que lorsque tes sens sont priorisés dans ton esprit, la joie s’invite à ta table! Astuce : essaie-toi à la méditation, elle t’aidera à acquérir cette pleine attention au quotidien!
  2. La confiance et l’acceptation au monde: Accepte de vivre dans une certaine vulnérabilité, accepte la possibilité de tout accueillir, y compris celle d’être blessé. En effet, résister aux évènements déplaisants ou à certaines personnes ne les supprime pas, mais les rendent simplement plus difficile à surmonter. La vie n’est pas dans le survivre et le fait de se protéger, elle est en partie dans l’acceptation. Tout n’est pas beau, tout n’est pas rose, alors ne lutte pas. Ne t’en fais pas, tu n’en deviendras pas pour autant fataliste, tu seras juste déchargé de toutes ces pensées et émotions lourdes d’énergies et de temps.
  3. La gratitude : remercie les évènements de leurs déroulements, remercie les personnes autour de toi d’être celles qu’elles sont. Même celles qui te sont le moins commodes. Chaque évènements, chaque personnes t’apporte : une réflexion, une prise de conscience, un entraînement au lâcher-prise… Vois dans tout ce qui t’entoure le positif, et remercie le cours des choses d’être ce qu’il est.
  4. La gratuité : “Pour que la joie puisse fleurir, ne restons pas dans cette constante dimension utilitaire qui nous interdit l’ouverture et la disponibilité” F.Lenoir.  Donne de ta personne, de ton temps, sans qu’il n’y ai toujours une raison, un objectif d’utilité. Faire les choses par amour, sympathie ou empathie procure de la joie, je te l’assure.
  5. La persévérance dans l’effort :  “L’effort est pénible, mais il est aussi précieux, plus précieux encore que l’œuvre où il a aboutit, parce que, grâce à lui, on a tiré de soi plus qu’il n’y avait, on s’est haussé au dessus de soi-même.” Bergon. En effet, qui après une longue et difficile traversée n’a pas été heureux et fier de soi à l’arrivée? Ne lâche jamais, même quand ça te semble insurmontable, car c’est cette persévérance qui te rendra heureux, plus que l’objectif atteint.
  6. Le lâcher-prise et le consentement : Aide à la confiance et à l’acceptation au monde. En effet, lâcher prise et consentir ne sont pas là du fatalisme, mais une prise de distance, une forme de détachement. Pourquoi lutter contre quelque chose qui ne changera pas? On a tendance à ressasser toujours le négatif, et si l’on se rendait compte que l’on ne peut modifier le cours d’un évènement? Et si l’on acceptait celui-ci plutôt que d’y réagir avec colère, de ressasser des regrets, de nous laisser envahir par des émotions négatives? Accepte la vie et ses mouvements. Ne lutte pas sur les évènements pour lesquels tu ne peux rien changer.  Réalise tes projets et tes objectifs au rythme du cours de la vie.
  7. La jouissance du corps :  Aime toi, prends soin de ton corps, et relie cette harmonie corps et esprit. Tu verras que naîtra de la joie en toi. Commence ou continue le sport, mange sainement, fais l’amour, unis ton corps à ton esprit. C’est essentiel à l’éclosion de la joie!

 

Petit mot : Bien-sûr qu’il n’est pas facile de mettre en pratique toutes ces actions et attitudes chaque jours (je m’y attache le mieux que je peux aussi!), mais le plus important c’est que tu les gardes dans un coin de ton cœur, et que chaque jour, tu fasses du mieux que tu peux pour les mettre en pratique. Ne te juge pas, il est difficile de changer une habitude quand depuis des siècles et des siècles l’Homme fonctionne ainsi. Il est une mémoire génétique que de retenir et de voir uniquement le négatif. Durant des milliers d’années, l’Homme devait se fier à son instinct de survie pour pouvoir vivre. Il fallait donc qu’il retienne ses peurs et les dangers qui l’entourent. Mais de nos jours, nous n’avons plus besoin de mettre en avant cet instinct. C’est un travail sur soi, long et pas toujours facile, mais peu importe. Essaie, fais du mieux que tu peux, et sois fier de chaque petits pas que tu feras!

Si tu as aimé cet article, ce livre peut t’intéresser : La puissance de la joie, de Frédéric Lenoir

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    18
    Partages
  • 18
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *